La Généalogie au Secondaire

L'approche généalogique se fait différemment dans le Secondaire qu'en Primaire, puisque le jeune sait déjà se situer dans le temps et situer les membres proches de sa famille. Cependant, la généalogie peut toujours être utilisée comme support de manière plus appronfondie dans les différentes matières.

au collège

La généalogie pourra être utilisée dans des "matières littéraires", comme par exemple :

  • Illustrer un propos en histoire et en géographie : généalogie des souverains, de morts pour la France, expliquer les exodes rurales,
  • Faire des rédactions avec des recherches...
  • Etc.

En lycée

La généalogie pourra être plus axée sur :

  • La recherche : avoir une démarche scientifique dans une recherche,
  • L'étude des métiers et des sytèmes économiques d'une population,
  • Les mouvements démographiques : émigrations, exodes...
  • Illustrer des propos philosophique et/ou littéraire
  • Etc. 

Bibliographies

Voici des bibliographie qui pourront vous aider pour appuyer vos propos lors des ateliers de généalogie en

Expériences et conférences

Expériences en collège :

Expériences en lycée :

 10 points relevés lors de la journée "Des racines pour créer l'avenir"

1.âge des participants ? À tous les âges OU en 6e-5e plutôt qu’en 3e ; plus de disponibilité des plus jeunes (clg) ; programmes plus lourd/intérêt moindre au lycée
2.moyens d’encadrement ? Hors cadre scolaire = tps de loisirs ; des cercles gén. « pour jeunes » ? idée non partagée ; question des moyens humains et matériels des CG ; bénévoles ne se sentent pas armés selon Epide ; mais, on ne demande pas à un bénévole d’être un pédagogue ; moment clé ? la rencontre/le dialogue
3.si refus des parents, quel que soit le motif, ne pas insister ; parade ? pas de diffusion/publication/exposition des éléments perso
4. Quelles règles de conduite ? Voir le Code de conduite en douze points établi par E. Duret pour le Clg Daguerre de Cormeilles en Parisis (voir site www.genefede.eu)
. La question concrète des supports utilisables par les jeunes et /ou des productions des jeunes
5. SUPPORTS : but ? « rendre ludique des archives » (S. Heiser); ex. d’un « serious game » aux AD 78 recherche sur un poilu avec jeu-concours et cadeaux offerts (dans ce cas, jeunes autonomes, pas sur tps scolaire) ;
6. Quelle PRODUCTION ? Ex. d’une collaboration avec le prof. de lettres : fabrication d’un livre papier ; mise en ligne d’une page généalogie sur le site du collège
7. Lien entre généalogie en milieu scolaire et devoir de mémoire
8. Service éducatif des Archives départementales : le cas de la Nièvre. Les inégalités entre départements dans l’offre/l’activité des services éducatifs (comparaison 58/59/78)
9. Quel(s) outil(s) informatiques et quel coût pour un atelier ? Achat de logiciels ou pas ? Joindre les éditeurs (prêt).
10. Le Brevet du Jeune Généalogiste (initiative de la Commission Généalogie à l’Ecole de la FFG).


Page précédente : La Généalogie en Primaire
Page suivante : Brevet du jeune généalogiste